SOPHIE PUJO
Vit et travaille en Aquitaine
DNSEP Option Art
Ecole des Beaux-arts de Bordeaux
 














tous vernis 2013                        

   
   
   
PRÉSENTATION PUJO SOPHIE

sophie pujo

 

Dans le même temps de ma formation aux Beaux Arts de Bordeaux, j’ai réalisé des stages puis travaillé au CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux. Et j’ai pu assister « en live » aux installations spectaculaires des igloos de Mario Merz, néons de Dan Flavin, cabanes de Buren, Objets de Koons, Steinbach, Fabrice Hyber, vidéos de Matthew Barnay, de Costello, cibachromes de Clegg et Guttman… Ma curiosité excitée, ma réflexion, mes doutes, mes certitudes, tout était bouleversé, en perpétuel mouvement.
  Et jamais je n’ai pu lâcher crayons et pinceaux, même les quelques années durant lesquelles j’utilisais avec jubilation le Polaroïd SX70.
  Etre au contact des musées anciens et d’aujourd’hui et de la nature est essentiel pour moi. Depuis l’enfance je suis une fille de l’Atlantique et de la province. Capter les forces naturelles, ciel, vent, feuillage, modèle vivant, lumière de l’hiver. J’aime ce rapport physique, spirituel, et heureux à cette nature. Et sans cesse je suis entre conflit et plénitude.
  Et dans les musées, d’autres lieux immenses où je peux me déplacer, dans des univers étranges et familiers qui s’ouvrent à moi.
Si dans mes dessins et peintures on n’y voit pas ou peu d’actualité (polaroïd), s’ils ne renvoient pas à un engagement politique ou social, ce n’est pas par indifférence au monde du XXI° siècle, bien au contraire, c’est une façon réactive d’envisager la vie. J’accumule, j’expérimente les contrastes depuis les formes plus massives des années 1980, et de plus en plus de réserve, de retenue à la fin des années 80 début 90. J’utilise la série, encre, lavis, aquarelle, mine de plomb, boîtes. C’est une inspiration lente à travailler, progressivement, avec des gestes, des matières, des factures qui cherchent à donner l’élan à la forme.
  Avec la série chaque dessin peut se regarder seul ou être en perpétuelle évolution. Dans les peintures claires et sobres sur le thème antique de Terpsichore j’inscris la précision du trait, incisif, rapide, parfois creusé dans le bois, sur un plan qui n’est plus perspectif mais prend « une profondeur étrangère » (Bataille).
  Je n’associe pas vraiment Terpsichore aux rythmes des instruments de musique, mais cette muse me donne l’idée de formes puissantes ou délicates, amples, intenses ou stables et raisonnables pour exprimer toutes les variations des états de la vie.
  L’immédiateté du Polaroïd SX70 que j’utilisais avec bonheur, comme une enfant son jouet, transforme la forme saisie qui ressurgit mais reste prisonnière comme un espace mental. Lorsqu’à une technique, dessin ou peinture, je rajoute la technologie du Polaroïd c’est la lutte entre l’image et la forme, la représentation reste souvent une image immobile. Mais cet objet exerce sur notre regard une attractivité sur de belles images. Je travaille à la fois dans un certain ordre (thèmes) et désordre (techniques différentes) pour me donner la possibilité d’aller de l’une à l’autre, prolonger, donner des suites d’être toujours dans la continuité.
  Je n’ai pas l’attitude « de détachement » dont parlait Duchamp. Le pigment, la ligne, ont un corps : c’est une finalité, un acte qui se signifie à lui-même (mental, physique, concept) que de dessiner et de peindre. Des qualités esthétiques, existentielles et émotionnelles très fortes pour convertir forme, intensité, hasard en un tableau. La puissance de la nature, et l’œuvre de certains artistes est toujours un bonheur.

2006   

brève biographie

 

Expériences Professionnelles

 

1990 à 2011 Artiste – médiateur pour les services des publics et le service éducatif du musée Bonnat à Bayonne
- Conférences pour adultes
- Visites actives et ateliers au Carré/Musée Bonnat  

1989                Atelier artistique pour adultes handicapés Foyer Jean Jacquemart Hôpital Pellegrin Bordeaux

1986 à 1993    Service de la communication du journal Sud-Ouest Bordeaux

                        Visites de nuit de l’entreprise de l’arrivée des dépêches à l’impression, et au départ des premières éditions du journal, visite de la chaîne graphique

1985                Accueil au CAPC musée d’art Contemporain de Bordeaux

 

 

Stages

1983                dans les ateliers de décor de l’Opéra National de Bordeaux

1982                ARTBUS du service éducatif du CAPC de Bordeaux musée d’art contemporain

1981                Stage de décor pour le conservatoire de musique Bordeaux

 

Voyages artistiques en Europe

Amsterdam – Rotterdam

Italie : basée à Florence de janvier à juin 1982

Madrid

Tolède

Sicile

Londres

Venise

Voyage périlleux et unique

La traversée à la voile du golfe de Gascogne en novembre 1981


 




SITE ORGANISÉ PAR © cheapsitebab.fr 2011-2017 | créé par cheapsitebab.fr